Les enjeux de la filière équine en france

les-enjeux-de-la-filiere-equine-en-france.jpg

La filière équine en France est en plein développement, elle descend d’une longue tradition et possède des avantages importants.

filiere-equine.jpg

Cependant, outre la concurrence internationale, la structure de la filière équine en France est très complexe et contraignante, ce qui fait qu’elle présente des enjeux immenses sur le développement et l’économie de la filière elle-même.

Le contexte et les chiffre clés de la filière équine en France

A la différence des autres filières agricoles, il n’est pas évident de décrire toutes les étapes et chacun des acteurs de la filière équine, elle pourrait se restreindre aux entraîneurs et aux cavaliers qui développent et donnent une certaine valeur à la production. Pourtant les apports économiques des autres activités indirectes de la filière sont tout aussi importants. En effet, la filière équine en France compte un chiffre d’affaires d’une douzaine de milliards d’euros produit par 55 000 entreprises différentes. La filière emploie 75 000 employés dont près de la moitié en relation avec les courses.

cheval.jpg

En nombre, on compte jusqu’à un million d’équidés dans le pays avec 45 000 éleveurs. La majorité de ces chevaux appartiennent à des entreprises ou des associations, et sont pour la plupart des chevaux de selle. Les 17 000 courses par an, rapportent beaucoup aussi, notamment le PMU dont le chiffre d’affaires va jusqu’à dix milliards d’euros.

Un secteur qui connait de fortes évolutions

La filière équine en France connaît de fortes évolutions. Le cheval est maintenant plus considéré comme animal de compagnie, surtout grâce à la démocratisation de l’équitation, son image évolue donc, de plus les cavaliers possède de plus en plus leur monture, alors que cela été un luxe pour une élite auparavant. Les évolutions administratives, juridique et économique sont aussi importantes. Le désengagement de l’État dans l’administration du secteur.